Messages

Travaillons sur notre salut - Partie 2

L'identification du fils

Travaillons sur notre salut – Partie 2

Le salut est défini comme le fait d’échapper à un danger, à un malheur, à la mort. En effet, le salut implique la délivrance, la sécurité, la guérison, la prospérité et la vitalité. Le salut est capital, comment et pourquoi devons-nous travailler dessus ?

A la suite du péché d’Adam et Eve, le diable nous a retenu en captivité. Il a fallu que l’Eternel envoie son Fils Jésus-Christ sur terre pour racheter l’humanité. Par sa mort, nous avons été libérés de cette captivité et obtenu la vie éternelle : c’est le salut. La Bible nous présente le salut comme un don de Dieu. Un don est quelque chose qu’on ne mérite pas, un cadeau. Par sa grâce infinie, le Seigneur Jésus nous permet de vivre une vie glorieuse et prospère (Esaïe 30 : 15).
Le salut a un prix inestimable, il est d’une très grande valeur. Il nous faut le chérir, ainsi nous affirmons notre amour envers Dieu (Ephésiens 2 : 8-9).

Enfants de Dieu, nous devons sécuriser notre salut. Tout comme nous prenons soin de nos bijoux de grande valeur, prenons soin de notre salut. Pour cela, il nous faut nous écarter de tout danger, de ce qui serait susceptible de nous éloigner de la présence de Dieu. Sinon nous risquons de perdre notre salut (Jérémie 17 :4). Samson a mis en danger son salut et il en est mort (Juges 16). Dieu nous a donné les capacités et les moyens de résister au diable et aux différents pièges qui se présentent à nous (Romains 8 :1-2).

Le salut s’entretient et cela passe par l’intimité avec le Saint-Esprit, en invitant la présence de Dieu au quotidien par la prière, la louange et l’adoration. Nous ne devons pas tomber dans l’assoupissement. En acceptant Jésus-Christ dans nos vies, nous sommes régulièrement mis à l’épreuve (Ephésiens 5 :15-21). Ne baissons pas la garde, faisons la différence et brillons dans ce monde (Philippiens 2 : 12-15).

L’amour de Dieu en nous est constamment éprouvé, les épreuves nous aide à nous positionner et rien ne doit nous séparer de l’amour de notre Dieu. Par amour pour Dieu, veillons donc sur ce cadeau parfait, qui est le salut.

Pasteur Georgine Moke

Nos articles précédent et suivant

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos RDV en ligne

#Programme de la semaine LUNDI : BANAH

MARDI : PAUSE PRIERE

MERCREDI : YADAH

JEUDI : ALLO ADP

VENDREDI : LA PENSEE DU WEEK END

DIMANCHE : CULTE